Carrie

Résumé: A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté...
Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal de printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d'un renouveau ! Loin d'être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie. Mais c'est compter sans l'aigreur et la mesquinerie des autres élèves.
Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que les autres ?
 


*****


     Il m'était impossible de passer à côté de ce roman. La première oeuvre de Stephen King, dont je suis un fan incontesté depuis plus de 20 ans. Un roman qui aura été le fruit de bien des adaptations plus où moins fidèle mais qu'en est t-il de l'oeuvre originelle..?

     Bien loin de certaines oeuvres du King où l'horreur et l'épouvante sont les maîtres mots, celui-ci nous plonge dans la peau de la jeune Carrie White. Jeune adolescente de dix sept ans qui est la risée de ses camarades, fille d'une mère fanatique ce qui ne l'aide vraiment pas à s'épanouir.

     Une pauvre fille à l'âme tourmentée qui se voit un beau jour invitée au bal de promo par Tommy Ross, le petit ami de Sue Snell l'une des filles les plus populaires du lycée. Une soirée qui aurait pu la combler et lui faire oublier les aléas de sa vie difficile mais qui sera de courte durée...

     Ainsi démarre cette oeuvre que je trouve des plus plaisantes. Malgré son jeune âge à l'époque (le roman étant de 1976), la plume de l'auteur est maîtrisée et son style assez fluide. On se plait à s'immerger dans la peau de la protagoniste, partager ses joies, ses peines mais aussi cet instinct de vegeance qui sera sien lors du bal de promo.

     De petits articles viennent parsemer le récit tel des coupures de presse, comptes rendus sur l'affaire White où encore divers articles sur la télékinésie, don possédé par Carrie. Il est aussi appréciable d'en apprendre d'avantage sur les parents de Carrie origines assez effacés sur les diverses adaptations.

     Un roman qui ne laisse pas indifférent car ce phénomène de rejet, parfois de bouc émissaire est malheureusement toujours d'actualité. Une oeuvre que je n e peux que suggérer pour les fans de King ayant envie de découvrir les origines du maître de l'épouvante mais aussi attirés par une lecture sortant de l'ordinaire...

 
 

Sujet: Carrie

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouvel avis

Lueurs mortes